Bermude - Votre outil en thérapies et pratiques alternatives du bien-être

Pourquoi cette différenciation ?

Prenons le mot dans son plus simple appareil : Trans – générationnel : au travers des générations !

Ce mot implique le fait que nous héritons de par notre conception des mémoires de notre Clan.

Le clan étant bien entendu tous les êtres ascendants à notre place dans notre arbre génial-logique !

Ce qui est fabuleux, c’est que ces Mémoires regroupent tout autant nos traits physiques qu’émotionnels !

Il existe des recherches américaines de profiling qui prouvent la corrélation entre un trait de caractère issu d’un émotionnel et un trait physique.

La génétique scientifique implique très souvent le fait que les problématiques se transmettent de génération en génération. Or nous pouvons par constatation remarquer qu’une maladie n’est pas systématiquement transmise des parents aux enfants ou tout au moins ne se déclenche pas systématiquement.

C’est là que le transgénérationnel peaufine le concept.

Cette notion propose l’idée que chaque membre d’un clan a en lui les mémoires primordiales de ce dernier, fondant ainsi un terrain propice, ou non, au déclenchement d’une maladie, mais aussi d’attitudes, de comportements, de schémas émotionnels et ce parfois en « sautant » une ou plusieurs générations.

L’intérêt d’établir une analyse de ce fameux transgénérationnel est de voir quelles seraient justement ces mémoires primordiales, afin de comprendre ce que nous vivons ici et maintenant.

Ces mémoires sont belle et bien présentes au travers d’indices laissés inconsciemment par tous les membres du clan.

Comment cela se transmet ?

En moyenne, c’est un membre de notre clan issu de la 4ème génération qui peut être la source d’une problématique que nous vivons ici et maintenant.

Il vit à un moment donné dans son existence ce que j’appellerais un stress ; non pas une angoisse mais un événement qui vient perturber le bon déroulement de la vie au quotidien.

Ce membre va alors trouver une solution afin de surmonter cette situation inhabituelle.

Si la solution est adéquate, elle surmontera correctement ce fameux imprévu.

En revanche, si la solution apportée n’est pas appropriée et qu’un comportement est mis en place pour éviter ou créer l’illusion que l’ennui est surmonté, alors les émotions seront en distorsion et transmises afin que les générations suivantes puissent les libérer, même si les futurs membres du clan n’étaient pas présent lors de ce fameux stress.

D’un fait conscient, une tension va entrer dans l’inconscient au travers d’une émotion émise dans l’instant.

Et c’est plusieurs générations après, que va émerger une attitude, une émotion, des faits de vie, parfois ayant un lien direct à la situation difficile de départ.

Non pas forcément dans son expression égale, mais dans une interprétation que la personne aura faite inconsciemment avec ses filtres et ses croyances (entendons par croyances, ce que « j’estime être vrai », et non une conviction religieuse)

Voilà donc pourquoi, parfois, nous vivons des événements de vie ou ressentons des émotions que nous n’avons pas l’impression de gérer.

Notre ADN est donc en perpétuel changement !

N’est-ce pas le Dalai Lama qui disait cela : « La seule chose constante dans ce monde est le changement… »

Tel un arbre dans la nature, qui s’élève vers le soleil, pour aller chercher sa source vitale, l’arbre généalogique va se déployer afin de se libérer de ses problématiques, au travers tous les membres descendants de son clan pour s’assainir.

Mais quels sont les indices laissés par ces ancêtres ?

Et bien ça … c’est un autre chapître …

Aude Roulet

Energo-Thérapeute