Bermude - Votre outil en thérapies et pratiques alternatives du bien-être

Vivons sainement et plus longtemps

 


Nous vivons tous dans un monde de stress, et d'après la Médecine Ayurvédique, nous sommes sous l'influence de trois principes appelés TRIDOSHA. Cela désigne trois énergies vitales qui président chaque processus biologique et psychologique de tous les organismes vivants.

Ses trois énergies vitales sont VATA, PITTA et KAPHA, elles sont la combinaison d'une paire d’élément parmi les cinq de base qui sont : air, ether, feu, eau et terre. Un état harmonieux entre nos trois doshas est créateur d'équilibre de notre santé. L'énergie vitales VATA représente la vitesse et la mobilité des molécules de l'air et de l'ether, elle peut se traduire par le vent. L'équilibre VATA permet le mouvement de notre corps de pars l'activité somatique et des sensations des organes et du corps (température, réaction, douleur, etc...) pour convertir celles-ci en données psychologiques, grâce au
système d'arc réflexe. Elle est donc la force vitale de tous mouvements du corps et de l'esprit (cellules, air, sang, pensées, émotions, créativité), et elle permet l'équilibre entre le maintien et la destruction de la vie.


Une personne de composition biologique VATA gouverne au niveau mentale grâce à deux des trois « gunas » (Sattva, Rajas et Tamas). Une personne VATA va avoir une inclination SATTVA (qualités naturelles d'intelligence, d'honnêteté, de compassion, de gentillesse et de générosité), et RAJAS (qualités naturelles d'action et d’entraînement).

Une personne VATA gouverne l'aspect psychologique avec cinq sous type en fonction de leur prédominance dans des organes particuliers. Lors d'un déséquilibre d'un sous type cela peut entraîner des conséquences sur un ou plusieurs organes. L'ayurvéda a répertorié cinq sous type du dosha VATA :

– Le PRANA concerne le système respiratoire, les poumons, et le haut de l'appareil gastro-intestinal. Ce sont des organes moteurs et des sens pour
l'esprit, la conscience, l'intellect, l'inspiration, la déglutition, l’éternuement, et les sécrétions des voix respiratoires.
– L'UDANA concerne le diaphragme, la poitrine, le poumons, le pharynx et le nez. Ce sont des organes qui contrôle le centre de la parole, le maintien du
teint, de la force, de l'entrain, et de la mémoire.
– Le VYANA concerne le cœur, et tout le corps. Ce sont les organes qui permettent les mouvements du corps volontaires et involontaires pour la transmission des impulsions nerveuses et de la circulation sanguine.
– Le SAMANA concerne l'appareil gastro-intestinal de l'estomac au colon. Ce sont des organes qui permettent les mouvements de contractions de l'estomac et des intestins pour différencier les aliments utiles des excréments.
– L'APANA concerne le bassin, la vessie, l'utérus, le pénis, les cuisses, les muscles abdominaux, les testicules, et l'anus. Ce sont des organes qui permettent l'éjaculation du sperme, l'expulsion des menstruations, du fœtus,
des excréments et des urines.

L'Ayurvéda a répertorié quatre vingt sortes de perturbations dues à un déséquilibre d'un sous-type ou des « gunas » VATA. Qu'en est-il des doshas PITTA et KAPHA c'est ce que nous allons découvrir lors des prochains articles...


Odélia Schreiber