Bermude - Votre outil en thérapies et pratiques alternatives du bien-être

Il est devenu courant de consulter un homéopathe, un ostéopathe ... . Le yoga, la sophrologie, la méditation ont bon nombre d'adeptes. L'aromathérapie, les fleurs de Bach sont présentes dans le commerce. La réflexologie plantaire est enseignée dans les écoles. Des formations à l'hypnose sont mises en place dans les universités. Des pratiques énergétiques, tels que le Reiki, la kinésiologie sont diffusées. Des prises en charge par la sécurité sociale de médecines non-conventionnelles s'établissent ... .
Et puis, il y a, tout simplement, le questionnement, les nombreux échanges, et partages de tout à chacun quant à la compréhension et l'utilisation de ces thérapies non-conventionnelles. Ce fait de société enveloppe notre monde. La preuve en est que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé un plan en faveur des médecines alternatives complémentaires. L'OMS en recense plus de 400 dans le
monde. Elles sont issues de savoirs médicaux anciens, intègrent l'énergétique, se réfèrent à la biologie, à la psychanalyse, utilisent la technologie moderne ... . Leur champ d'action est vaste. Ainsi, l'OMS prend en considération pour l'établissement d'un système de la santé évolutif, le chamanisme, la luminothérapie, pour ne citer qu'eux. C'est une vraie révolution, une vraie évolution.

Chers lecteurs, je ne souhaite pas vous bombarder de statistiques relatives aux thérapies alternatives et mon propos n'est pas de "lister" ces pratiques médicales. Il s'agit de comprendre l'engouement pour les thérapies alternatives et de la sorte prendre conscience de la justesse de leur vision de la santé.
L’une des principales raisons de l'essor des thérapies alternatives est la déshumanisation de la médecine "scientifique". Une médecine qui cloisonne les différentes spécialités, qui n'a plus le temps, qui ne tient pas compte de nos émotions et qui implique peu le malade dans sa guérison. Face à cette situation, les thérapies alternatives trouvent leur place car elles prennent en considération non seulement la
maladie mais l'être humain tout entier, dans sa dimension physique, émotionnelle et environnementale. Elles sont également préventives.
Nous sommes au début d'une révolution dans le monde médical. Si les thérapies alternatives s'enracinent dans les savoirs ancestraux, elles sont aussi au centre des recherches scientifiques modernes. La physique moderne nous amène à comprendre que la matière, les pensées, les émotions et une énergie fonctionnent ensemble. La neurobiologie, qui étudie la structure et le fonctionnement du système
nerveux, tend également à démontrer l'existence du lien entre le corps et l'esprit. Et l'imagerie médicale vient soutenir les théories concernant l'énergétique, en restituant les champs vibratoires émis par notre corps.

L'engouement pour les thérapies alternatives peut aussi être mis en parallèle avec l'écologie. Face aux dérives industrielles, nous nous interrogeons sur la qualité des traitements prescrits par la médecine technico-chimique. Nous développons aussi une "conscience écologique" qui nous rapproche de la nature. Nous réalisons que nous interagissons avec un biosystème. Il s'agit d'être en harmonie avec notre
environnement, ce qui est un des principes les thérapies alternatives.
Une autre raison du "boum" de ces thérapies est la circulation des informations, issue de la globalisation. Elle rend également les autres cultures beaucoup plus familières. Nous prenons connaissance des médecines chinoises, ayurvédiques ou africaines... . La circulation des informations, via le Net notamment, efface aussi la confidentialité des avancées dans le milieu médical alternatif.
Si, l'essor des thérapies alternatives est un réel phénomène dans le domaine médical, il est aussi révélateur d'un changement de la pensée humaine. La maladie n'est plus vue comme une punition ou une fatalité. Les processus de guérisons intègrent nos émotions et donc notre relationnel et la guérison est aussi interconnectée avec notre environnement. Nous sommes donc amenés à élargir notre conscience aux autres et à l'univers. L'évolution des thérapies alternatives est donc plus qu'un enjeu pour la santé, elle est la passerelle pour bâtir un monde plus altruiste et plus harmonieux.

Nathalie Heurion
SEPANOUIR - thérapies énergétique