Yoga

Découvrez des articles sur le Yoga

Bermude vous propose des articles sur le yoga, tous les articles sont écrits par des professionnels du yoga.

Qu'est-ce que le yoga, quels sont les différentes postures du yoga, comment mieux respirer avec le yoga, découvrez dès maintenant nos articles. 

Le yoga et les saisons

Le jeudi 21 décembre 2017 à 17h27 aura lieu le solstice d’hiver. Ce jour là sera la nuit la plus longue de l’année. Depuis le début de l’automne, les nuits se font de plus en plus longues et ce mouvement atteindra son maximum jeudi. Ensuite, la lumière reviendra peu à peu . Elle augmentera de jours en jours jusqu’à arriver à son paroxysme autour du 21 juin 2018.

Et le cycle reprend, c’est le cycle des saisons, le cycle de la vie.

 

Dans une pratique de yoga en lien avec l’Univers, la personne sera donc invitée à vivre en elle-même les différents rythmes de la nature. Les cours collectifs commencent souvent en septembre donc quasiment à l’automne. L’individu commencera à prendre conscience des sensations de son corps. Il pourra écouter ce qui vibre en lui et développer une meilleure connaissance de soi. Dans ce chemin vers son être profond, il rencontrera les aspects plus cachés de sa personnalité . Il les reconnaitra et pourra décider s’il veut les nourrir ou s’en libérer. A l’image des arbres qui sont dans un total lâcher prise en automne, chaque personne peut se libérer de tout ce qu’elle ne veut plus.

En hiver, la nature semble dormir et se prépare à la renaissance. De la même façon, dans l’intériorisation maximale, la personne étudiera les différents aspects de sa vie. Ils sont autant de graines que l’on peut choisir de nourrir ou non.

 

Avec le printemps, la nature se réveille timidement. La lumière incite à la renaissance, à ce que la vie reprenne toute sa place. Pour le ( la) yogi(ni), il s’agira de sortir de l’intériorisation pour mettre en place les changements envisagés durant l’hiver. Chacun plante ses graines et prend soin de les faire grandir avec Amour et bienveillance.

 

L’été sera le temps de la vie en abondance, il sera question ici de vivre le changement, l’évolution désirée. A cette saison, la nature dévoile toutes ces richesses, toute sa beauté, toute sa diversité. Pour le ( la ) pratiquant(e) il sera aussi temps d’exposer ses richesses intérieures , sa beauté.

 

L’automne reviendra activement à nouveau le repli sur soi et le lacher prise et le voyage continue,saison après saison, cycle après cycle...Une vie en perpétuelle transformation.

 Cinzia Colosio-Le Dem

Yoga - La posture du guerrier ( Virabhadrasana) - Explications et détails

La porture du guerrier en yoga - Qu'est-ce que la posture du guerrier ? Explication. 

Notre professeur de yoga vous explique par cet article la posture du guerrier, dans les détails. 

L’hiver est là, la lumière revient peu à peu. A l’image de la nature qui s’avance vers sa renaissance du printemps, le (la) yogi(ni) préparera son corps et son mental pour sa propre évolution. Dans ce froid de l’hiver, et la lumière encore timide, il est bon d’observer son fonctionnement, ses actions et de changer ce qui nous convient pas pour vivre en harmonie avec soi. Pour cela, la posture d’ancrage est nécessaire. Elle donne la force d’aller dans la action ciblée avec courage et détermination. La posture que je propose aujourd’hui va dans ce sens. De façon générale, elle améliore le maintien et sollicite le corps qu’elle renforce dans son ensemble.

La posture du guerrier sur le plan physique:

Sur le plan physique, elle contribue au développement harmonieux de la force, de l’aplomb et de l’équilibre. Plus spécifiquement elle développe les jambes et affermit le bassin. Elle développe l’ouverture de la cage thoracique.

La posture du guerrier sur le plan émotionnel:

Sur le plan émotionnel, elle procure ancrage, assurance, détermination, courage et vaillance.

La posture du guerrier sur le plan mental:

Sur le plan mental, elle développe force, stabilité et équanimité.

 

Description de la posture :

A partir de la position debout,( tadasana) j’avance le pied droit en avant de façon à faire un assez grand écart. Les pieds sont parallèles et dans l’alignement du corps. Sur une expiration , je descends en fente avant, pendant que les bras montent et se retrouvent tendus mains jointes au dessus de la tête. Dans la posture le(la) yogi(ni) respire de façon lente et tranquille, écoute ce qui se passe dans son corps. Dans la fente, le genou est aligné avec le talon.

Pour sortir de la posture, je mets le poids du corps sur la jambe arrière et je reviens en position debout. Je prends un temps pour sentir la différence entre chaque coté de mon corps. Puis je pratique la posture avec le pied gauche en avant.

Je m’allonge ensuite sur le tapis, paume de mains vers le plafond et j’écoute les sensations de mon corps et je note s’il y a une différence entre mon ressenti avant et après la posture.

Cinzia Colosio- Le Dem

 

  • 1
  • 2